Comment réaliser une douche à l’italienne ?

Une douche à l’italienne est un salle  de bains construit avec esthétique et plus discret idéal pour les personnes âgées et handicapées. C’est une douche spacieuse, facilement accessible et très décorative mais son installation exige plus d’attention sur l’évacuation d’eau et l’étanchéité de l’ensemble de construction. Ce qui caractérise une douche à l’italienne, c’est que le receveur est placé au même niveau que le sol donnant son appellation douche à plain-pied.

Les étapes de construction d’une douche à l’italienne

Vu ses caractéristiques spécifiques, une douche à l’italienne est modulable à souhait et convenable à n’importe quel espace et à tous types de styles. Mais quel que soit le type de douche à l’italienne de votre choix, classique, intimiste ou qui voit double, sa construction se fait en plusieurs étapes. Et avant de se lance, il faut s’assurer d’une évacuation rapide de l’eau en respectant une légère pente de canalisation de 2%  permettant l’eau de s’écouler jusqu’au siphon.
Pour une douche à l’italienne, il faut commencer par positionner la bonde d’évacuation tout en réalisant un coffrage. Autour de ce dernier, faire couler le fond du receveur constitué par un béton fibré mélangé à l’eau jusqu’à ce qu’il soit sec. Ensuite, il faut coller le tube à bonde dans un endroit réservé avec de la  colle PVC tout en assurant son étanchéité en plaçant une bâche. La construction se termine par le découpage du support de grille de la bonde et la pose du carrelage.

Le revêtement du sol et des murs de la douche

le-revetement-du-sol-et-des-murs.jpg

Comme la douche italienne est très spécifique par ces caractéristiques, le revêtement du sol et des murs est aussi spécifique dont le plus courant est le carrelage qui se réalise sur deux finitions, et la mosaïque dont la pose est très minutieuse comme l’alignement des tesselles.